Quand le sang bouillonne

Quand le sang bouillonne

  • Sample avatar
    search

    Zrinko Baričević

    Biologiste Biochimiste Neuro-Biologiste
Publié le 2022-01-12



Contrôler sa tension artérielle n’est pas une tâche facile. Que ce soit de manière proverbiale, en contrôlant nos émotions, ou de manière littérale avec des médicaments et un régime alimentaire. Une pression stable de 120/80 est nécessaire, tant pour la santé mentale que physique.


Pour rappel, la tension artérielle est une combinaison de facteurs qui indiquent la force avec laquelle le sang pousse les parois de nos artères. Elle dépend de la force du serrement de notre cœur, de sa fréquence, du volume qu'il peut éjecter et de l'épaisseur du sang. Un article entier a été écrit à ce sujet.



Image 1 : combinaison de facteurs produisant la pression artérielle. Pour abaisser la pression artérielle, les médicaments peuvent cibler une ou plusieurs des voies énumérées.




Contrôler la pression artérielle est devenu synonyme de la faire baisser. Plus de 90 % des patients qui souffrent d'une tension artérielle aberrante ont une tension trop élevée plutôt que trop basse. C’est une situation attendue en raison de l'alimentation moderne, riche en aliments salés et gras, et de la nature même de la tension artérielle. Un proverbe va dans ce sens : «Il est plus facile d'ajouter du sel à la soupe que de l'enlever.» Il en va de même pour la pression artérielle : il est beaucoup plus facile d'élever une pression artérielle basse que de la faire baisser.

On dit que les personnes souffrant d'une faible pression artérielle ont une vie longue mais ardue. Et comme une alimentation un peu plus salée ou un peu d'exercice supplémentaire peuvent la réguler de manière substantielle, aucun médicament n'est généralement nécessaire. Pourtant, ces personnes ont tendance à souffrir d'effets secondaires légers mais persistants, tels que des mains et des pieds froids, un manque d'énergie, une somnolence, des vertiges, une absence de désir sexuel ou une impuissance aiguë. Une pression artérielle basse est également souvent constatée chez les athlètes et les plongeurs, en raison de la nature de leur métier.


Plus elles sont élevées…

L’hypertension artérielle peut être un produit secondaire d’un dysfonctionnement de l’une des voies de l'image 1. En outre, certains facteurs environnementaux peuvent également élever la pression artérielle. Nous allons essayer de passer en revue les médicaments qui les régulent dans l'ordre, et voir comment ils interagissent avec les voies mentionnées. Ces médicaments peuvent avoir un impact direct sur l’activité cardiaque, comme les antiarythmiques et les médicaments contre l'angine de poitrine et l’arrêt cardiaque, ou peuvent avoir un impact indirect sur l'activité cardiaque en régulant les facteurs périphériques. Cette catégorie comprend les antihypertenseurs, les diurétiques, les anticoagulants et les antihyperlipidémiques.


… plus ils tombent fort

Pour faire baisser la pression artérielle de manière indirecte, un médicament peut agir sur les vaisseaux sanguins ou les reins. Le contrôle de la pression artérielle passe par les barorécepteurs, des neurones sensibles aux variations de pression. Ils régulent le système enzymatique rénine-angiotensine-aldostérone, la rénine et l'angiotensine stimulant la libération d’aldostérone. L’aldostérone resserre les vaisseaux sanguins et, en outre, aide à retenir davantage de sel dans la circulation sanguine ce qui augmente le volume du sang.

Un groupe de médicaments appelés inhibiteurs de l'ECA aide à résoudre ce problème en inhibant ce système enzymatique, réduisant ainsi la quantité d’aldostérone libérée en arrêtant l'angiotensine. Ces médicaments sont efficaces et constituent l’un des médicaments les plus répandus pour la régulation de la pression artérielle.

Un autre groupe important de médicaments est celui des β-bloquants. Lorsque la pression artérielle s’élève en raison de l’activité sympathique (tension musculaire et effort pendant que nous sommes éveillés), cela est dû à l’activation des β-adénorécepteurs sur le cœur et les reins, ce qui augmente le débit cardiaque, le volume sanguin et le tonus veineux. Ces β-bloquants permettent d'atténuer l’activation indésirable des adénorécepteurs en se liant à eux et en les rendant inutiles pendant un certain temps.

Le troisième groupe de médicaments s'appelle les diurétiques et aide simplement à réduire la quantité d'eau dans le sang. Ils y parviennent soit en augmentant le taux de filtration des reins, soit en diminuant la concentration de sodium dans le sang. Si l'hypertension artérielle est principalement due à ce problème, un moyen efficace de la faire baisser pourrait également être un régime contenant peu d'aliments salés et gras, car ils augmentent le volume sanguin par rétention d'eau.


Figure 2 : aperçu schématique des facteurs de la pression artérielle. Lorsque l'activité sympathique augmente, les adénorécepteurs s'activent et augmentent le débit cardiaque et la constriction des vaisseaux sanguins, ce qui accroît la pression artérielle. De plus, lorsque le débit sanguin dans les reins ralentit, le sang retient davantage de sodium et d’eau, ce qui augmente son volume. La diminution du débit sanguin rénal, associée à l'activation des adénorécepteurs rénaux, accroît également l’activation du système enzymatique rénine-angiotensine-aldostérone, ce qui augmente également la pression artérielle. Les diurétiques suppriment activement les facteurs de pression artérielle indiqués en rouge, les inhibiteurs de l'ECA la conversion du système enzymatique Rénine-Angiotensine-Aldostérone indiqué en jaune, tandis que les β-bloquants agissent sur ceux indiqués en bleu.




Les anticoagulants constituent un autre groupe de médicaments potentiels pour le traitement de l'hypertension artérielle. Leur principale activité consiste à «diluer» le sang tout en empêchant la coagulation.

La coagulation est cruciale pour la fermeture des plaies et l’apparition de croûtes par l'intermédiaire des thrombocytes. Mais s’ils ne sont pas contrôlés, ils peuvent engendrer des thrombus - placards de thrombocytes sur les vaisseaux sanguins, ou des emboles - placards de thrombocytes dans le flux sanguin. Les deux peuvent perturber la circulation sanguine et élever la pression artérielle en augmentant le volume sanguin. L’un des médicaments les plus répandus dans l'histoire est l'acide acétylsalicylique, plus connu sous le nom d'aspirine qui, à la fois, soulage la douleur et inhibe la production de trombocytes.


Impact direct sur l'activité cardiaque

Les médicaments qui ont un impact direct sur l’activité cardiaque sont utilisés pour traiter des problèmes tels que les arythmies, l'angine de poitrine et les arrêts cardiaques.

Les antiarythmiques constituent un vaste groupe de médicaments divisés en fonction du mode de déclenchement de l'arythmie : ils peuvent bloquer les canaux sodiques qui jouent un rôle important dans la propagation du signal dans le cœur pour que celui-ci batte de façon continue et rythmique, et ainsi faire taire l’arythmie qui s'est déclenchée à la suite d'une propagation discontinue du signal.

Un autre sous-groupe agit sur les récepteurs β susmentionnés du cœur, diminuant l'activité sympathique globale avec pour effet secondaire l'endormissement, la somnolence et le manque d'énergie.

Les derniers groupes modifient la fréquence à laquelle l'impulsion électrique peut se propager dans le tissu cardiaque. Plus le signal est long, plus le cœur pompe lentement, et les arythmies peuvent être maîtrisées.


Angine de poitrine et arrêt cardiaque

L'angine de poitrine est un début de douleur spécifique qui se propage lorsque le tissu cardiaque manque d'oxygène. Cela peut se produire en raison d'une thrombose, d'un manque de tension des vaisseaux sanguins ou à la suite de blessures antérieures, tant mécaniques que chimiques. Tous les médicaments qui combattent ce phénomène sont basés sur la nécessité d’augmenter le flux d'oxygène à travers ces tissus ou de diminuer le besoin en oxygène de ces tissus en réduisant la fréquence cardiaque, la contractilité et les besoins métaboliques globaux. Les plus utilisés sont les nitrates organiques qui détendent les muscles lisses des vaisseaux sanguins, ce qui diminue le tonus veineux et la pression de remplissage. Ils agissent rapidement et peuvent sauver des vies.

L'arrêt cardiaque est un cas extrême d'angine de poitrine et il est mieux évité par une médication réglementée et strictement contrôlée. Si, en revanche, l'arrêt survient à la suite d'une athérosclérose, d'un infarctus du myocarde, d'une hypertension de longue durée ou de certaines malformations congénitales, l'objectif est d’atténuer les dommages et d’aider à maintenir le flux sanguin jusqu'à ce qu'une intervention chirurgicale soit possible.

La lutte contre l'hypertension artérielle est longue et doit être tenace, notamment parce que les effets sont cumulatifs, plutôt que rapides, et que la nature humaine les écarte facilement. Cet article est un bref résumé des mécanismes potentiels par lesquels elle peut être traitée. Ainsi, la prochaine fois que vos grands-parents vous demanderont de leur lire ce qui est écrit sur l'étiquette d'un antihypertenseur, vous serez mieux préparé pour leur fournir quelques explications et peut-être que vous parviendrez même à les intéresser à d'autres articles de Cortex !



Sources:

1. Corey, E. J. Et al. Molecules and medicine (2007). ISBN 978-0-470-22749-7

2. Luellmann, H. Color atlas of pharmacology, 3rd edition (2005). ISBN 3- 13- 781703- X (GTV)

3. Neal, M., J. Medical pharmacology at a glance, 8th edition (2016). ISBN 978-1-118-90240-0 (pbk.)

4. Raffa, R. B., Rawls, S. M., Portyansky Beyzarov, E. Netter's illustrated pharmacology (2014). ISBN: 978-0-323-22091-0

5. Rang, H. P., Dale, M. M., Ritter, J. M., Flower, R. J. Rang and Dale's pharmacology, 7th edition (2012). ISBN-13 978-1-4377-1933-8

6. Whalen, K. Lippincott illustrated reviews: pharmacology, 6th edition (2015). ISBN 978-1-4511-9177-6

7. https://www.grepmed.com/images/7267/cardiology-atrialfibrillation-patientinfo-afib-compared

8. https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/high-blood-pressure/symptoms-causes/syc-20373410

9. https://www.who.int/news-room/fact-sheets/detail/hypertension


author Zrinko Baričević
search

Zrinko Baričević

En tant que doctorant en biotechnologie, je suis intrigué par le système nerveux. J'ai une affinité particulière pour la neurologie du développement et je veux comprendre comment des structures aussi complexes que le cerveau peuvent exister et comment elles ne fonctionnent pas avec ou sans café du matin.

N'hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour ne manquer aucun nouveaux articles et être notifié des évènements à suivre .


Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir notre équipe en faisant un don du montant de votre choix.

Toute l'équipe de Cortex

Commentaires : (0)

Aucun commentaire

Articles recommandés