close search

Le pouvoir de la mémoire olfactive

Chargement ...
Partager :
Publié le 11/11/2020

Les odeurs nous attirent ou au contraire nous révulsent. Il s’agit d’un sens fondamental à notre survie qui cause un réel handicap pour les individus qui ne possèdent plus l’odorat ou ne l’ont pas. Une odeur est un ensemble de molécules organiques volatiles qui rentrent en interaction avec des cellules olfactives. On peut distinguer des gammes d’odeurs et des variétés de structures chimiques. En ce qui concerne les odeurs humaines, celles-ci varient d’un individu à l’autre. Chacun a une odeur primaire d’origine génétique. D’autres composants liés à la profession, au stress, à la maladie, à l’alimentation, l’alcool ou le tabac viennent par la suite individualiser le mélange. Malgré des différences importantes avec les autres vertébrés et les insectes, qui eux, se servent de leurs antennes pour «sentir», on remarque des points communs.

La perception des odeurs ainsi que leur distinction sont des éléments qui se développent tôt. L’olfaction permet d’identifier un prédateur, un individu pour se reproduire, avec une hiérarchie sociale, un emplacement de nourriture et un attachement au sein d’un couple. Le rôle des odeurs est très présent au sein de nombreuses espèces et a été fortement conservé au cours de l’évolution.

C’est donc avec ce sens, l’olfaction, que nous développons, la mémoire olfactive. Ce type de mémoire est plus dur à étudier que les deux autres: la visuelle et l’auditive. Elle est testée via sa reconnaissance et non via des rappels. La mémoire olfactive diffère de par sa résistance à l’oubli, aux événements intervenant après avoir senti l’odeur, mais est en difficulté lorsque l’odeur apparaît après un événement perturbateur.

Pour sentir, les molécules odorantes interagissent avec des cils olfactifs qui eux sont tous reliés à des cellules appelées neurones olfactifs. Ces neurones possèdent le même âge que leur propriétaire.


Schéma d’un neurone (pour en savoir plus sur les neurones et le cerveau, voir l’article Les mythes du cerveau)

Tous sont liés à des parties du bulbe olfactif appelé glomérule.



Schéma de la localisation du bulbe olfactif

Le message ne passe donc pas par le cortex. Il se dirige directement vers le système limbique,

là où sont gérées les émotions et la mémoire. Les informations olfactives ont donc le pouvoir d’influencer les émotions et l’humeur. C’est par conséquent logique que les odeurs stockées dans notre mémoire nous ramènent à des sensationsémotionnelles.

Les mammifères continuent de produire des neurones tout au long de leur vie: c’est la neurogénèse. Des études chez la souris ont démontré que l’on retrouvait des signes de neurogénèse au niveau de l’hippocampe (là où sont traitées les informations spatiales) et au niveau olfactif.


Schéma de la localisation de l’hippocampe.

Cette neurogénèse joue un rôle crucial dans l’apprentissage et la mémorisation. La production de neurones permet ainsi de stabiliser la mémoire et d’acquérir et préserver la formation de souvenirs.

Mais comment des odeurs sont-elles distinguées par notre cerveau?

Cette reconnaissance représente toute la transmission de l’information jusqu’au cerveau pour ensuite être traitée et identifiée. Vivant dans un environnement en constante évolution, nous devons mémoriser les nombreuses odeurs qui nous entourent. Une exposition à de multiples odeurs peut ainsi améliorer cette discrimination. Par conséquent, plus on sollicite ces régions nerveuses pour les souvenirs, plus on renforce les connexions mais on peut également en créer de nouvelles. Cependant, lorsque deux odeurs sont mélangées, les deux composants sont alors plus durs à distinguer. Il en est de même lorsque nous nous retrouvons exposés trop longtemps à une forte odeur, nos cellules recevant ces molécules odorantes vont subir une habituation. Nous ne sentirons alors plus l’odeur en question.

Dans les cas de maladies et notamment de maladies neurodégénératives (où s’opère une destruction des neurones), on observe un impact sur l’olfaction. Des études ont été menées sur la maladie d’Alzheimer, et il a été observé une diminution de la sensibilité, des difficultés à identifier des odeurs et des défaillances au niveau de la mémoire olfactive. Les mêmes observations ont été établies pour la maladie de Parkinson.

Beaucoup se demanderont alors en lisant cet article ce qu’il en est des personnes ayant eu le COVID-19 et qui ont perdu l’odorat. Malgré plusieurs études sur le sujet, il est très difficile d’être catégorique sur des dysfonctionnements olfactifs qui seraient ou non persistants. Néanmoins, concernant la mémoire olfactive, des études menées sur des animaux et leur activité nerveuse ont démontré qu’il n’y avait pas de trace d’infection au niveau du bulbe olfactif.

La mémoire olfactive est constamment sollicitée. En plus d’être un élément de survie, elle peut être utilisée à des fins judiciaires. En effet, la police et la gendarmerie scientifiques ont recours à des chiens de race malinoise et des bergers allemands pour identifier des traces d’odeur. La capacité de la muqueuse olfactive du chien étant de 200 cm2 contre 2,3 cm2 pour l’homme. Les odeurs, dans le cadre d’une enquête, sont alors collectées sur des cotons spéciaux, placés dans des bocaux sous scellés et ensuite identifiés par un chien expert par trois fois.

En France, il n’y a pas de protection des odeurs au niveau juridique. Les fragrances dégagées sont jugées trop abstraites pour être identifiables par le grand public. La propriété intellectuelle française protège donc les recettes aboutissant aux senteurs en question.


Sources:

1. Bernard, S. Nés pour sentir ? Med Sci (Paris) 28, 937–939 (2012).

2. Didier, A. & Mandairon, N. Mémoire olfactive chez la souris : un neurone pour un souvenir ? Med Sci (Paris) 36, 706–708 (2020).

3. Dulac, C. How does the brain smell? Neuron 19, 477–480 (1997).

4. Richardson, J. T. E. & Zucco, G. M. Cognition and olfaction: A review. Psychological Bulletin 105, 352–360 (1989).

5. Sullivan, R. M., Wilson, D. A., Ravel, N. & Mouly, A.-M. Olfactory memory networks: from emotional learning to social behaviors. Front Behav Neurosci 9, (2015).

6. Tepavčević, V., Nait-Oumesmar, B. & Evercooren, A. B.-V. Une altération de la neurogenèse conduit à des troubles de l’olfaction dans la sclérose en plaques. Med Sci (Paris) 28, 683–687 (2012).

7. Wilson, D. A. & Stevenson, R. J. The fundamental role of memory in olfactory perception. Trends Neurosci. 26, 243–247 (2003).

8. A primer on viral‐associated olfactory loss in the era of COVID‐19 - Soler - 2020 - International Forum of Allergy & Rhinology - Wiley Online Library. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1002/alr.22578.

9. Cognition and olfaction in Parkinson’s disease - PubMed. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20805099/.

10.Mécanismes de consolidation de la mémoire - Importance de l’étiquetage précoce des neurones du néocortex | médecine/sciences. https://www.medecinesciences.org/en/articles/medsci/full_html/2011/10/medsci20112712p1048/medsci20112712p1048.html.

11.Non-neuronal expression of SARS-CoV-2 entry genes in the olfactory system suggests mechanisms underlying COVID-19-associated anosmia | bioRxiv. https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.03.25.009084v3.

12.Olfaction in Aging and Alzheimer’s Disease: Event-Related Potentials to a Cross-Modal Odor Recognition Memory Task Discriminate ApoE ε4+ and ApoE ε4− Individuals. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4575288/.

13.Olfactive frames of remembering: Theorizing self, senses and society | Request PDF. ResearchGate https://www.researchgate.net/publication/262976514_Olfactive_frames_of_remembering_Theorizing_self_senses_and_society.

14.Olfactory Nerve - an overview | ScienceDirect Topics. https://www.sciencedirect.com/topics/neuroscience/olfactory-nerve.

15.The Neurobiology of Olfaction - NCBI Bookshelf. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK55980/.

16.Using Olfaction to Study Memory. https://www.researchgate.net/publication/229593427_Using_Olfaction_to_Study_Memory.

17.https://itlaw.fr/les-saveurs-et-les-odeurs-saisies-par-le-droit-ou-presque/?fbclid=IwAR1Sw-lj-7De1RVIWLVthFLJ7qvO1UG1zKj7UMXQSZLtHkB-hGCMM5b89Eo.


Chargement ...

Étiquettes :
Partager :

Commentaires : (0)

Aucun commentaire
N'hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour ne manquer aucun nouveaux articles et être notifié des évènements à suivre .
S'inscrire

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir notre équipe en faisant un don du montant de votre choix.
Toute l'équipe de Cortex
Soutenez nous

Inscrivez vous à notre newsletter

S'inscrire