close search

Le secret de la longévité des tatouages

Chargement ...
Partager :
Publié le 8/4/2021

Selon une étude de 2018, la population française compterait 18 % de personnes tatouées, soit environ un Français sur cinq. La popularité des tatouages ne cesse d’augmenter d’année en année, ils sont désormais perçus comme des œuvres artistiques à part entière. Mais que se passe-t-il une fois que l’aiguille a percé la peau ? Où vont se loger les pigments de l’encre ? Pourquoi un tatouage ne s’efface-t-il pas au cours du temps ? Tout s’explique…


La peau est le plus étendu et lourd des organes du corps humain avec une surface d’environ 2 m2 pour un adulte. Elle a beaucoup de rôles physiologiques, notamment le maintien de la température corporelle, la perception du toucher, l’immunité, la protection de l’environnement extérieur… Elle est composée de différentes couches, un peu comme un oignon, trois au total. En contact avec l’extérieur c’est l’épiderme, cette partie de la peau se renouvelle en quelques semaines. L’épiderme est constitué de sous-couches de cellules qui sont à différents stades de leur vie, du plus profond (la couche basale) jusqu’à la surface (la couche cornée). Au niveau de la couche basale, les cellules sont vivantes et elles constituent un stock. Elles vont se diviser et certaines vont passer dans la couche supérieure (la couche épineuse). Au cours du temps les cellules vont passer d’une couche à une autre en perdant un peu plus de leur fonction à chaque fois jusqu’à atteindre la couche cornée en tant que cellules mortes. C’est un peu comme dans un bol de céréales rempli avec du lait. Votre cuillère va prendre les céréales à la surface du lait (les cellules de la couche cornée vont se détacher avec le contact de l’environnement) et les céréales qui étaient en dessous vont remonter à la surface (les cellules de la couche basale vont migrer vers les couches supérieures).

Schéma de la structure de l’épiderme
(Source : http://orogoldschool.com/web/cold-weather-harmful-skin/attachment/orogold-is-cold-weather-harmful-for-your-skin-structure-epidermis/)


Ensuite vient le derme qui est ce qu’on appelle un tissu conjonctif. Il s’agit d’un tissu complexe, qui, à la différence de l’épiderme, n’est pas composé uniquement de cellules. C’est un tissu gélatineux composé de différents types de cellules (des fibroblastes et des cellules immunitaires (des macrophages)), de fibres (comme le collagène) et d’autres substances (comme l’acide hyaluronique). C’est également un tissu riche en vaisseaux sanguins qui permettent de nourrir les cellules de l’épiderme.
Enfin, la couche la plus basse de la peau est l’hypoderme, c’est également un tissu conjonctif. Il assure la liaison entre la peau et les muscles en dessous. Il sert également de réserve de nutriments (stock de cellules adipeuses, qui contiennent la graisse) pour toute la peau.









Schéma de la structure et dela composition de la peau
(source : https://natstory-cosmetiques.fr/le-collagene/)



L’encre sous la peau


Pour qu’un tatouage tienne à travers le temps, il faut que l’encre soit déposée dans une couche de la peau où elle va pouvoir perdurer. Comme l’épiderme se renouvelle en quelques semaines, ce n’est pas cette zone que l’on va tatouer. En fait, l’aiguille va percer jusqu’au derme pour y déposer l’encre du tatouage, à 1 ou 2 millimètres en dessous de la surface de la peau. Lorsque l’aiguille va se retirer, quelques pigments vont s’éparpiller dans les différentes couches de l’épiderme, ce qui va donner ce côté « couleurs vives » au tatouage dans les premiers jours. Ces pigments en trop vont disparaître au fur et à mesure du renouvellement de la peau.

Schéma de l’injection de l’encre sous la peau
(source : https://www.tedxmilehigh.com/rise-smart-tattoos/)


C’est d’ailleurs parce que l’aiguille perce le derme qui est très innervé en petits vaisseaux sanguins (les capillaires) que les tatouages saignent au début, le temps de la cicatrisation.



La sauvegarde du tatouage



On a longtemps pensé que l’encre du tatouage se logeait entre les cellules du derme, dans le tissu gélatineux. Puis on a ensuite appris que lorsque l’encre était injectée dans la peau, elle était stockée dans deux types cellulaires différents.


La majorité des pigments va être phagocytée par les macrophages (cellules du système immunitaire) contenus dans le derme. La phagocytose consiste en l’ingestion d’éléments plus ou moins gros par les cellules. Habituellement les macrophages phagocytent les virus ou les bactéries lors d’une infection et les digèrent. Mais dans ce cas précis, les macrophages qui ont mangé les pigments du tatouage vont ensuite rester à leur emplacement initial dans le derme, plutôt que de digérer les pigments.


Quelques-uns de ces macrophages vont migrer jusqu’aux ganglions lymphatiques (le stock des soldats de l’immunité) et il a même pu être observé chez certaines personnes ayant beaucoup de tatouages des ganglions colorés, tellement de macrophages avaient ramené de pigments.
Il a d’ailleurs longtemps été considéré que ces cellules étaient immortelles puisque l’encre ne s’effaçait pas au cours du temps. En vérité, lorsqu’un macrophage meurt il va relarguer dans le derme les pigments du tatouage qui seront à nouveau mangés par un autre macrophage, et ainsi de suite tout au long de la vie de la personne.

Schéma du cycle de stockage des pigments par les macrophages
(source : https://www.scienceabc.com/eyeopeners/why-do-tattoos-last-forever-if-skin-constantly-sheds.html)



Il est supposé que c’est pour cela que les tatouages finissent par se diffuser et perdre leurs détails, car les nouveaux macrophages ne se positionneraient pas exactement aux mêmes endroits que les précédents. Pour cette raison, certaines personnes font des retouches après quelques années.

Exemple d’un tatouage après plusieurs années
(source : https://hitek.fr/42/avant-apres-tatouages-usure_4948)


Quelques-uns de ces pigments vont être stockés dans un autre type cellulaire : les fibroblastes. Ces cellules sécrètent tous les composants du tissu gélatineux. Tout comme les macrophages, les fibroblastes phagocytent les pigments du tatouage et vont les stocker jusqu’à leur mort. Mais contrairement aux macrophages, au moment de leur mort et du relargage des pigments, ces derniers ne vont pas être à nouveau mangés par des jeunes fibroblastes. Ils vont être mangés par de jeunes macrophages.



Tatouage et soleil ne font pas bon ménage

Le déplacement des macrophages n’est pas la seule explication de l’encre des tatouages qui se diffuse. Beaucoup d’éléments extérieurs peuvent y contribuer notamment les UVs du soleil. Il existe 2 types d’UVs, les UVA et les UVB.


Les UVB ne pénètrent pas plus loin que l’épiderme, ils sont responsables du bronzage (et donc des coups de soleil). Ils peuvent provoquer des brûlures cutanées mais ne sont pas directement responsables de l’altération d’un tatouage.


Les responsables sont les UVA qui pénètrent jusqu’au derme. Les UVA ne vont pas provoquer de brûlures, ils sont indolores. Cependant ils vont causer beaucoup de dommages dans les tissus, comme un relâchement de la peau, des allergies ou encore des altérations de l’ADN qui peuvent provoquer des cancers. Ces UVs vont également dégrader les molécules d’encre. Les débris seront alors éliminés par l’organisme. C’est d’ailleurs un effet qui peut être comparé aux effets des lasers qui permettent de détatouer quelqu’un.


Voilà pourquoi si vous tenez à vos tatouages protégez-les !




Sources :
1.S. Garcovich et al. Lichenoid red tattoo reaction: histological and immunological perspectives. European Journal of Dermatology. 2012.
2.H. Strandt et al. Macrophages and fibroblasts differencially contributes to tattoo stability. Karger dermatology. 2021.
3. C.A. Grant et al. Tattoo ink nanoparticles in skin tissue and fibroblasts. Beilstein J Nanotechnol. 2015.
4. B. Dreno. Tatouage et réaction sarcoïdosique. Elsevier. 2020.
5. https://lille-tattoo-convention.com/tatouage-en-france-qui-se-fait-tatouer/
6.https://www.anomaly.fr/soleil-tatouages-bonnes-pratiques/#:~:text=Les%20UVB%20vont%20endommager%20votre,facilement%20%C3%A9liminables%20par%20l'organisme.


Chargement ...

Étiquettes :
Partager :

Commentaires : (0)

Aucun commentaire
N'hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour ne manquer aucun nouveaux articles et être notifié des évènements à suivre .
S'inscrire

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir notre équipe en faisant un don du montant de votre choix.
Toute l'équipe de Cortex
Soutenez nous

Inscrivez vous à notre newsletter

S'inscrire